Accès Internet au Canada et la farce qu’est le CRTC

Le 25 Janvier 2011 à vu la fin de l’internet illimité au Canada, merci au CRTC qui a pris le partie des grosses corporations que sont Bell, Rogers, Videotron, Cogeco et Shaw au lieu de respecter son mandat qui est de défendre les droits des consommateurs canadiens. Malheureusement, la presse québécoise à complètement ignoré le sujet, qui est pourtant très important puisqu’il limitera la consommation internet des canadiens. Le Canada est un des seuls pays développés (avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande) à ne plus offrir de service internet illimité. Alors que la plupart des gouvernements dans le monde tentent de promouvoir l’usage d’internet, le Canada est un des rares pays où l’ont encourage les citoyens à utiliser MOINS l’internet sous peine de conséquence financière.

Charger à l’utilisation

C’est quoi le problème avec la décision du CRTC et elle implique quoi exactement ? La décision est relativement simple, avant, les petits fournisseurs internet pouvaient offrir des lignes illimités à leurs clients puisque les grosses corporations qui possède les réseaux devait les fournir aux petits fournisseurs qui ne refilait pas nécessairement la facture à leurs clients. Une bonne façon de se différencier des grosses compagnies et ainsi améliorer le marché des télécommunications canadiens qui est déjà très concentré merci. Maintenant, la décision du CRTC permet aux gros fournisseurs de charger les petits fournisseurs le même prix que les clients “normaux” des grosses compagnies moins 15% (la marge de profit pour les petits fournisseurs ou le rabais qu’ils peuvent appliquer à leurs clients. Les petits fournisseurs deviennent donc des collecteurs pour les grosses corporations.

Mais c’est quoi exactement le problème de charger Internet à l’usage comme c’est le cas de l’électricité ? Le problème est que les coûts réels pour les fournisseurs sont minimes, le président de Teksavvy, un petit fournisseur internet canadien parlait en entrevue de frais tournants aux environs de 0,03$ par gbs supplémentaire. Présentement, Bell par exemple fourni 25 gigs par mois de transfert pour ses connexions standards. Si vous n’optez pas pour payer 5$ par mois pour 50 gigs supplémentaire, vous payez 2$ du gig après 25 >(jusqu’à un maximum de 60$ supplémentaire si vous dépassez pas 300gigs, après c’est 1$ de plus par gig). Comment Bell peut vous offrir 50 gigs pour 5$ (donc 0,10$ du gig) alors qu’il vous le charge 2$ par gig ? Parce que le coût réel est minime, le 2$ est presque 100% profit.

Investir dans le réseau ? Pourquoi ?

Mais pourquoi font il cela ? (a part faire un maximum de profit) ? Parce que le problème d’avoir des usagers qui consomment énormément sature le réseau lors des heures de pointe. Par exemple, Vidéotron vends des ligne a 7,5mbits/sec. Ils possèdent disons un réseau d’une capacité maximale de 1000mbits/sec. Vidéotron peut donc fournir théoriquement 133 utilisateurs simultanées à vitesse maximale. Mais bien sûr, il n’y a normalement pas que 133 utilisateurs par section de réseau, Vidéotron sait bien que tout les utilisateurs n’utilisent pas leur connexion internet à sa capacité maximale en même temps. Les problèmes arrivent donc quand la demande sur le réseau est supérieure à sa capacité lors des heures de pointes.  Ils n’ont pas 5000 solutions, soit le réseau ralenti lors des heures de pointes (en visant par exemple les utilisateurs qui transfèrent des fichiers torrents, ce qu’on appelle le throttling), soit Vidéotron doit investir dans son réseau pour mettre moins d’utilisateurs par sous-réseaux. Ou encore, la solution qu’à accepter le CRTC, est de pénaliser les utilisateurs qui consomment beaucoup de bande passante financièrement pour réduire la consommation moyenne par utilisateur et donc ne pas avoir à investir dans le réseau.

Donc si vous comprenez bien, ce n’est pas la quantité de bande passante totale consommées qui cause problème, mais bien la demande lors des heures de pointes. Quelqu’un qui utiliserais sa connexion à capacité maximale lors de 100% des heures de pointes coûte exactement le même prix que quelqu’un qui l’utilise de façon maximale 100% du temps, puisque la nuit la capacité maximale du réseau n’est pas atteinte de toute façon.

Les vrais perdants sont les consommateurs

Bien sûr, tout cela ce fais au détriment des consommateurs qui vont devoir payer une fortune en frais de bande passante excédentaire pour des services souvent concurrents à ceux offerts par les Bell et Vidéotron de ce monde. Qu’on pense simplement à Netflix, qui offre des films illimités pour  7,99$ par mois via Internet. Un seul film chez Cogeco me coûte entre 3 et 6$. J’imagine que c’est les mêmes genre de prix chez Bell et Vidéotron. Une heure de film via Netflix consomme environ 1 gig de bande passante. Donc si je suis chez Bell et j’écoute plus de 25 heures de films dans un mois via Netflix, chaque heure d’écoute supplémentaire me coûte 2$. Et si j’ai le malheur d’acheter un jeu sur Steam qui me demande 10 gigs de téléchargement dans le même mois, je devrait payer 20$ de plus que le prix du jeux que je viens d’acheter en bande passante supplémentaire. Rajouter 2 ados qui écoutent des vidéoclips en 720p sur Youtube et qui téléchargent des jeux sur leur XBox 360 et on atteint rapidement le 60$ supplémentaire de bande passante, qui coûte environ 0,90$ à Bell.

Qu’est-ce que vous pouvez faire ?

La majorité (pour ne pas dire la totalité) des fournisseurs internet indépendants sont contre ce système. Des groupes se forment pour protester contre la décision du CRTC tel que la campagne StopTheMeter du groupe OpenMedia qui à fais une pétition signée par plus de 60000 personnes en date d’aujourd’hui. Essayer d’impliquer des politiciens et des journalistes dans le dossier, il faut amener le problème dans les médias. Aucuns journaux francophones n’en a parlé en date d’aujourd’hui. J’ai mis Patrick Lagacé de La Presse au courant hier sur Twitter et il semble avoir une certaine ouverture à parler du dossier. J’ai aussi tenté de faire réagir Denis Coderre qui semble t’il ne vois pas d’intérêt à protéger celui des citoyens canadiens qui l’ont élus. Si on peu attirer l’attention des médias sur cette question et amener le débat dans l’arène politique, il n’est pas trop tard. Sinon, le Canada deviendra tranquillement mais surement le Tiers Monde coté accès internet, déjà que nous payons beaucoup plus cher que presque tout les pays du monde pour notre connexion internet. Vous pouvez aussi porter plainte au Bureau de la concurrence du Canada. Le pire dans tout çà, c’est que ce réseau que nous payons pour utiliser à en majeure partie été financer par nos taxes …

Sources :

http://hotdogfactory.blogspot.com/2011/01/telecom-decision-crtc-2011-44.html

The CEO of Teksavvy ISP said:
“UBB is pure profit. IP transport of internet data is somewhere between $3 and $10/Mbps for companies like ours…. So doing basic math we’re talking of $3-$10 per 300GB of data… So 1 to 3 pennies per gig of downloading on the Internet transit side.”

Canada regulator OKs metered Internet billing

Canada Sees Usage Billing Broadband Backlash As Independent ISPs Fight Regulatory Capture

Metered internet a colossal failure

CRTC ruling on usage-based billing threatens affordable Internet access, critics say

Articles Francophones sur le sujet (ajout)

15% de rabais sur la facturation à l’utilisation

Les petits fournisseurs Internet contre Bell et Telus: le CRTC coupe la poire en deux

Pour être connecté au Canada, il faut être prêt à en payer le prix



9 Comments


  • Très bon articles. Je vais le retweeter et le mettre sur mon facebook, esperons que les gens se mobilisent et que la pression populaire fera plier le crtc

    Reply

  • Très bien résumé.

    Je suis le sujet sur les sites anglais depuis un moment, et il est triste que le sujet ne soit pas plus médiatisé au Québec. Il est vrai qu’avec deux grand réseau (Bell et Vidéotron), nous avons au moins l’avantage d’avoir un duopole de réseau plutôt qu’un monopole, ce qui est le cas ailleur au pays.

    Il faut se rapeller qu’il n’y a rien de si mal en soit à charger les utilisateurs du réseau au gig.. Le problème est le profit exhorbitant des FAIs. Si, par exemple, les FAIs nous chargeais 20$ pour la connexion et les frais de service, plus un taux raisonnable par gig – disons 0.15$ par gig -, il n’y aurait pas de problème. On se retrouverais avec une bonne marge de profit pour le FAI, et un coût total de 35$ pour 100gig de download.

    Payer plus pour ce qu’on utilise est normal, mais payer une marge de profit ridicule ne l’est pas.

    Reply

  • Je post sa partout et j’en parle au plus de monde possible. Le pire la dedant c’est que je travail pour Bell et que tu viens de m’apprendre que notre limite internet a baisser de 60 Go à 25 Go depuis la nouvelle du CRTC pour un peu moins cher. Et que c’est 5$ pour 50Go au lieu de 40Go maintenant… Tout est tout simplement ridicule dans cette histoire la, avant c’était 30$, maintenant c’est 60$… 60$ c’est 1.5x le prix de mon internet… En plus, il y a des gens ou l’internet performance (bell- 7mb/s) n’est même pas disponible et qui sont encore sur l’essentiel plus (2mb/s) avec 5Go de téléchargement… même pas d’accès réellement haute vitesse et il charge un prix de fou… Avec la concurence dans pas long ça va être moins cher d’avoir un internet 3G+ (ou 4G s’il lance le réseau un jour) que d’avoir une connection internet de base… La fibre optique est même pas installé à la majorité du Québec et on nous limite déjà? Ça va être utile du 21mb/s avec un gros 40Go de téléchargement par mois… anyway le CRTC arrête pas de me décevoir autant que le gouvernement Harper.. Présentement, et pour la première fois depuis mon existance, je crois réellement qu’on est rendu pire au Québec qu’au États-Unis… (internet, taxe, impot, TV, prix de ce que l’on achète, etc…)

    Reply

  • Etonnant : fin de l'nternet illimité au Canada…

    Le 25 Janvier 2011 à vu la fin de l’internet illimité au Canada, merci au CRTC qui a pris le partie des grosses corporations que sont Bell, Rogers, Videotron, Cogeco et Shaw au lieu de respecter s……

    Reply

  • je suis client de Distributel pour l’internet.

    Bell charge 2.95$ pour frais de connection réseau internet sur le compte de téléphone car je suis client de Distributel pour l’internet.

    Est-ce qu’ils ont le droit?

    merci

    Reply

  • […] curieusement, cette info, largement explicitée dans ce blog (certes de parti pris, et teinté de complotisme, mais qui au moins a soulevé le lièvre), […]

    Reply

  • je suis pvtiste et prefert payer pour une limite internet plutot que de savoir qu’il ya un bureau qui peut avoir mon ip parce que je telecharge,et qui peu dans le meme temps couper completement ma conexion tout en continuant de payer……
    payer un peu pour avoir un peu d’accord mais payer un peu pour avoir rien du tout pas d’accord….

    et pi j’ai l’impression que yen a qui se reveille que maintenant, ca fait juste un peu 25 ans que ds ce monde on est bon qu’a payer.

    ns chere gd parent et parent en ont rever et c’est ns qui payons les pot casser!!!!!
    cool non
    on sortirait d’une guerre qu’on ns apelerait la generation sacrifiée!!!!

    Reply

  • C’est une des décisions les plus stupides que j’ai entendu cette année.

    Ils disent qu’on utiliseras plus la technologie ; on peut tout fair esur internet, mais ils nous coupent les pieds en nous imposants une limite.

    Donc tout ce beau monde qui se sont donnés la peine de nous instaurer cette superbe technologie ne serviront plus bientôt à grand chose si l’on a un accès illimité par mois à quoi que ce soit, mais qu el’on ne peut plus s’en servir à cause que nous sommes bloqués par le CRTC (Calibine de Retardé de Trou-du-Cul)… je connais pas l’abbréviation ; mais ça doit ressembler à cela.

    Personnellement, je crois sincèrement que les NetFlix et compagnie devraient se lever et frapper fort contre cela ; c’est leur intérêt qui est en jeu en plus de notre accès à l’information (Ils désirent que nous apprenions moins afin que nous devenions de meilleurs moutons ou quoi ?!

    En plus, la pluspart des fournissseurs n’ont aucun outil afin que nous puissions vérifier grand chose et que c’est pas tout le monde qui s’y connaît assez afin d’aller vérifier sur le modem ou même comprendre comment cela se fait qu’ils ont dépassés ; et ils n’envoient pas de courriel pour informer que l’on est près de la limite non plus.

    De plus, plusieurs personnes ont un CONTRAT duquel ils avaient pris quand c’était illimité ; ils déshonnoreront tous leurs contras pour être en droit, mais perdront sûrement plusieurs clients – Grâce au CRTC, ils ne seront pas de paroles, … et le gouvernement dans tout cela devrait pas mettre les boeuf devant Charette, mais s’en mêler avant que l’on se retrouve inculte, force de bien sûr reserrer les limites ensuite d’avoir fait passer cette stupide règlementation (qui à mon avis devrait pas passer).

    Daniel – Client qui un moment donné, cancèlera son abonnement internet si cela devient trop ridicule !

    Reply

  • […] Il semblerait que ces quotas soient obligatoires depuis peu de temps au Canada. Plus d’infos ici et […]

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comments powered by Disqus