Dilemme: Dénoncez-vous les liens payants à Google ?

Crédit photo : PhylB

Si vous faites du référencement depuis un certain temps ou encore vous vous intéressez à votre positionnement sur les moteurs de recherche, vous êtes définitivement tombé sur cette situation. En regardant les liens entrants de vos compétiteurs, vous découvrez qu’ils utilisent les liens payants en masse, sans qu’il y est de doute possible.

En effet, Google diabolise les liens payants dans Le centre d’aide pour les webmasters:

Les liens payants ne constituent pas tous une infraction à nos consignes. L’achat et la vente de liens à des fins publicitaires constituent une pratique commerciale régulière sur le Web, excepté lorsqu’il s’agit de manipuler les résultats de recherche. Les liens achetés à des fins publicitaires doivent être identifiés comme tels. Différentes solutions permettent ce type d’identification, notamment les suivantes :

  • Ajout de l’attribut rel=”nofollow” à la balise <a>
  • redirection des liens, à l’aide d’un fichier robots.txt, vers une page intermédiaire à laquelle les moteurs de recherche n’ont pas accès.
Et comment fait Google pour trouver ses liens payants ? Il y a bien sûr les tests de qualité des sites web fait par l’équipe de Google mais ils ne peuvent pas bien sûr couvrir 100% du web à la mitaine alors ils comptent sur la bonne vieille méthode de la dénonciation. Et c’est la que le dilemme moral se pose. Est-ce que l’on doit dénoncer nos compétiteurs qui emplois cette tactique ou alors simplement ignorer ce que l’on vient de découvrir et travailler plus for de notre coté ?
Certains pensent que la dénonciation est une solution. Pour dénoncer un voisin, faites le 1, pour dénoncer un ami, faites le 2 et pour vous dénoncer vous-même faites le 3. Je ne suis pas vraiment pour la dénonciation, par principe tout simplement. Influencez les résultats de Google n’est pas un crime (une chance!) et je ne vois pas pourquoi je “vendrais” mes compétiteurs à Google, même si cela pourrait améliorer mon propre positionnement. Mon raisonnement est que mes compétiteurs obtiennent des résultats à court terme, alors que ma stratégie fonctionnera à moyen et long terme quand Google dévaluera ces liens. Aussi, il y a pour moi une énorme différence morale entre l’achat de liens et l’utilisation de technique de piratage/spam pour obtenir des liens. L’achat de liens n’est pas une nuisance, il permet à de nombreux webmasters de monétiser leurs site et la définition d’achjat de liens n’est pas très limpide non plus.
Au lieu de perdre mon temps à dénoncer ces tactiques, je préfère le mettre à améliorer la présence web de mes clients. Après tout, où est le sentiment de victoire lorsqu’on gagne par défaut ? De plus, si vous êtes dans une niche de marché qui est vraiment une source d’argent énorme, donc ultra-compétitive, attendez-vous à une réaction de vos concurrents. Vous venez peut-être de déclencher une guerre nucléaire où seul les Wikipedia et Amazon de ce monde sortirons gagnant …

 

2 Comments


  • Je suis d’accord avec toi. Améliorer la precense web de mes clients est plus important que denoncer des sites. Surtout si on parle de linkbuilding.

    Parcontre si un site “scrape” tout le contenu de mon client et se positionne mieux avec des tactiques de link-spam (temporairement bien entendu), je n’hesite pas à le denoncer. Du au fait que les spammers changent de domaine a chaque 2-3 semaines, L’algo de Google ne les attrape pas toujours.

    PS Pardonnez mon français écrit… c’est pas ma langue maternelle 😉

    Reply

  • Je suis aussi d’accord avec vous, on ne trouve pas la vente de liens comme une option d’affaires. Google pénalise cette sorte de liens, plus si le même est des websites avec de contenu sexuel ou offre des produits comme les stimulants sexuels.
    merci,

    Francisco

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comments powered by Disqus